L’ALERTE-ENLEVEMENT : Un espoir pour les enfants disparus !

15 décembre 2008 par ide

Article de M. Bernard Comby concernant l’alerte-enlèvement, 10.12.2008 :

La réponse du Conseil Fédéral (26.11.2008) à la dernière interpellation du Conseiller aux Etats Didier Burkhalter concernant le système alerte-enlèvement est affligeante à plus d’un titre.

D’abord, elle fait fi du vote favorable de deux motions intervenu il y a un peu plus d’une année au Parlement de notre pays, qui pourtant demandaient très clairement la mise en place d’un système alerte-enlèvement.

Ensuite, elle ne tient pas du tout compte de la nécessité dans un tel domaine de sortir d’un fédéralisme étriqué dans le but d’agir plus efficacement en cas de disparition d’enfants. Les criminels ne respectent aucune frontière ! Dès lors, il s’avère indispensable d’intervenir au niveau national, voire international lorsque nous sommes confrontés à de tels drames.

Il faut donc impérativement doter la Suisse d’un système alerte-enlèvement, qui a vraiment fait ses preuves dans d’autres pays.

Récemment encore en France, grâce au déclenchement de ce dispositif, un bébé de 2 jours qui avait été enlevé a été retrouvé sain et sauf. Le mérite d’un tel système est précisément d’agir très vite et de diffuser de manière massive toutes les informations utiles par tous les moyens disponibles.

Faudra-t-il une nouvelle disparition d’enfants en Suisse pour que nos autorités politiques empoignent enfin sérieusement ce dossier ? Certes, le système alerte-enlèvement n’est pas une panacée et la Police n’est pas dépourvue de moyens d’agir. Mais, dans des situations extrêmes, il faudrait pouvoir compter sur des mesures plus efficaces, qui permettraient justement d’informer massivement et rapidement et de se donner toutes les chances de sauver la vie d’un enfant disparu ? Dans ce domaine, il vaut mieux en faire un peu trop que pas assez !

Le prénom de Sarah fait vraiment partie de la mémoire collective. Il résonne aujourd’hui comme un appel lancinant en faveur de la protection de l’enfance.

La Fondation Sarah Oberson (prolongement du Mouvement de Solidarité Sarah Oberson) vient de célébrer son 10ème anniversaire. Nous avons voulu marquer cette date en organisant à Saxon, le 7 novembre 2008, une cérémonie du souvenir et de l’espoir…

La Fondation souhaite pouvoir transcender la terrible tragédie du 28 septembre 1985, qui a vu la disparition de Sarah, en agissant en faveur de l’enfance meurtrie.

En marge de cet anniversaire, nous avons tenu à exprimer toute notre reconnaissance à la Police Cantonale Valaisanne ainsi qu’à la Justice pour tous les efforts consentis afin de poursuivre inlassablement les recherches, dans l’espoir de pouvoir un jour élucider cet épais mystère.

Tant que nous n’aurons pas pu le faire, le dossier restera toujours ouvert ! A l’instar de Hubert Beuve-Méry, je dirai que : « C’est au plus profond de la nuit qu’il faut croire à la lumière » !

Au nom de la Fondation Sarah Oberson, et de la petite Sarah, qui a connu le même sort que quatre autres enfants disparus en Suisse dans les années 1980, j’en appelle à la responsabilité des Autorités politiques de ce pays ! Je souhaite ardemment que le Conseil Fédéral et la Conférence des Chefs de Départements de Justice et Police arrêtent de tergiverser et passent enfin à l’action en dotant notre pays de ce système alerte-enlèvement, en concertation avec les pays environnants, dont la France en particulier. La protection de l’enfance, qui n’est pas qu’une tâche cantonale, vaut bien une double attention, celle du Gouvernement Suisse et celle des Gouvernements cantonaux !

Bernard Comby
Président de la Fondation Sarah Oberson

10 décembre 2008

1 résponse pour “L’ALERTE-ENLEVEMENT : Un espoir pour les enfants disparus !”

  1. Bonner dit:

    2QtrQi Good point. I hadn’t thought about it quite that way. :)

Laisser une réponse