Il y a 25 ans, Sarah Oberson…

23 septembre 2010

Il y a 25 ans, Sarah Oberson…

disparaissait à Saxon. C’était le 28 septembre 1985, entre 17h30 et 18h30.

Malgré la rapide mise en place d’un imposant dispositif par la police cantonale, la mobilisation de toute une région, l’appui de l’armée, la promesse d’une récompense et même le recours au paranormal, toutes les recherches demeurent vaines. Aucune piste n’aboutit, pas plus celle qui mène à Vienne que l’autre qui conduit à Lyon.
Jamais la petite Sarah, cinq ans et demi, ne sera retrouvée.

Sarah

25 ans après, les parents, les proches, soutenus par la Fondation Sarah Oberson, ne se résolvent pourtant pas à abandonner. Dans l’espoir qu’un jour enfin la vérité éclate.
Au moins une fois l’an, une rencontre réunit ainsi le juge d’instruction aujourd’hui en charge de l’affaire, Philippe Medico, deux enquêteurs de la police cantonale, le président de la Fondation ainsi que le père de Sarah. Toute hypothèse, tout fait nouveau est analysé, décortiqué. Toute information est vérifiée.
Car cette disparition n’est pas un dossier classé, pas plus que ne le sont ceux de trois autres enfants disparus en Suisse dans des circonstances tout aussi énigmatiques, juste avant ou juste après Sarah. Il se pourrait d’ailleurs que la résolution de l’une de ces affaires permette la résolution des trois autres, qu’un lien soit établi. Une éventualité que la police, en tous cas, n’écarte pas.

Mais en attendant ce qui constituerait assurément une immense délivrance, l’heure est à la mémoire, au recueillement aussi.
En témoignage de sympathie et de solidarité avec les parents Oberson,

la population de Saxon est invitée à allumer une bougie du souvenir sur le rebord de la fenêtre le mardi 28 septembre, dès 21h00.

Un quart de siècle exactement après la disparition de Sarah.