11 octobre 2012: Première journée internationale de la fille

15 octobre 2012

En 2012 “naître fille est mortel, donne faim, rend bête, pauvre et malade”

Par Institut international des Droits de l’Enfant

En 2012 “naître fille est mortel, donne faim, rend bête, pauvre et malade”, comme l’explique l’ONG Plan International (Suisse), qui fait campagne pour les droits des femmes sous l’appellation “Because I am a girl”. L’accès des filles à l’éducation est souvent limité, voir impossible, notamment en raison de mariages précoces et de violences basées sur le genre dans le milieu scolaire, privant des pays dans le besoin de ressources inestimables.

Difficile d’imaginer que l’humanité puisse atteindre prochainement ses objectifs du Millénaire pour le développement, y compris l’élimination de la pauvreté et de la pauvreté extrême, en étouffant la moitié de ses ressources humaines!

Considérant l’autonomisation des filles, l’investissement dans les filles et leur véritable participation aux décisions qui les touchent comme cruciaux pour briser l’engrenage de la discrimination et de la violence, ceci avec l’appui actif et l’engagement indispensable des personnes s’occupant des enfants, des familles, des garçons et hommes et de la société toute entière, l’ONU a suivi Plan International dans son engagement pour créer une nouvelle journée internationale. Le 11 octobre sera désormais la Journée internationale de la fille. Sa première édition est célébrée au Palais des Nations, à Genève, aujourd’hui même. Elle a pour thème “Mettre fin aux mariages d’enfants”.

Voir aussi:

Site Internet de Plan International
ONU: page de la Journée internationale (Message du Secrétaire Général, résumé de la thématique, événements, etc.)
Fiche de l’IDE sur les pratiques coutumières préjudiciables