Les droits de l’enfant à l’école

La Fondation Sarah Oberson intervient dans les classes de Cycle 2 et 3, sur demande des enseignant·e·s ou des directions des écoles, afin de sensibiliser les élèves sur les droits de l’enfant. Nous intervenons également en dehors de l’école, dans les centres de loisirs, les accueils parascolaires, de vacances, etc…

Les ateliers durent deux périodes (soit 1h30 d’animation), et sont encadrés par les animateurs et animatrices de la Fondation. Les activités proposées durant les ateliers privilégient les méthodologies participatives et l’apprentissage par l’expérience. Elles permettent aux enfants de renforcer des compétences transversales du PER en conjuguant jeux, travaux de groupes, activités créatrices, réflexion individuelle et présentations, dans un climat de respect mutuel.

Nos ateliers

Conditions d’intervention

Nos ateliers sont disponibles en deux versions, pour le cycle 2 et le cycle 3. Des adaptations peuvent être aménagées sur demande des enseignant·e·s pour les classes qui présenteraient des besoins particuliers. Les ateliers sont donnés en français uniquement.

Les ateliers peuvent également être adaptés à des cadres non-formels, comme des maisons de quartiers, centres de paroisse, centres de loisirs, etc.

Inviter la Fondation

Vous souhaitez inviter la Fondation pour une animation dans votre classe ou votre structure? Nous intervenons gratuitement, sur demande des enseignant·e·s. Pour les demandes groupées concernant un établissement, une participation financière est suggérée sous la forme d’un don.

Merci de prendre contact avec la Fondation par e-mail (info@sarahoberson.org), en mentionnant le nombre d’élèves concerné·e·s, les spécificités éventuelles du groupe, la date et les horaires souhaités, ainsi que l’atelier choisi.

But général

En accord avec les principes de la Convention des droits de l’enfant et les recommandations adressées à la Suisse par le Comité des droits de l’enfant, le projet a pour but de promouvoir et de mettre en pratique les droits de l’enfant dans les écoles valaisannes.

Ce projet répond également aux attentes du Plan d’études romand (PER), qui entend privilégier l’éducation à la citoyenneté et l’éducation en vue du développement durable (EDD), dans lesquelles s’inscrit l’éducation aux droits de l’enfant. À travers ces compétences transversales, les élèves pourront se situer et agir en tant que citoyen·ne·s dans un contexte où les changements climatiques représentent un défi majeur.